Les rochers, avec lesquels j'éprouve une sorte de connivence immédiate, sont à l'origine de mon dernier choc poétique. Ils sont depuis plusieurs années mon thème de prédilection. Je prends du recul par rapport au motif mais je ne le perds pas de vue. Je m'inspire de la géométrie fractale de la roche pour cerner les lignes de force qui sont à la base de la structure de la composition. La tonalité du tableau accompagne le silence des signes

(Suite)